Des vêtements infroissables au prix de notre santé ?

Lorsqu'on entre dans un magasin de vêtements, les t-shirts empilés n'ont pas de faux plis, les chemisiers ne sont pas froissés, quant aux robes, elles sont impeccables. Oui mais voilà, quand on rentre à la maison et que l'on porte nos vêtements après lavage, c'est une autre histoire. Les vêtements semblent se froisser beaucoup plus rapidement, vous ne trouvez pas ? Surtout quand on sait qu'un vêtement en magasin tombe en moyenne 3 fois par jour, qu'il est essayé le même nombre de fois, tout ça en restant impeccable. L'équipe d'ArteCita a donc fait son enquête pour connaître le secret des boutiques, et ce n'est pas beau à voir ! 

Repassage vêtements en coton bio - ArteCita ecofashion
  • Le formaldéhyde rend les vêtements infroissables ?
Oubliez le fer à repasser, place maintenant aux vêtements infroissables, c'était l'argument fard de nombreuses campagnes publicitaires menées aux Etats-Unis. Sauf que la publicité ne mentionne pas que le traitement rendant les vêtements infroissables libère du formaldéhyde. Ce composé organique, volatil, est très souvent présent dans les vêtements car il leur confère des propriétés infroissables et résistantes. Pratique donc, face aux consommateurs peu vigilants en magasin, avec les vêtements qui ne leur appartiennent pas. En France, le formaldéhyde est présent dans les vêtements pour bébés, enfants et adultes mais également dans le linge de maison. Oui oui, les oreillers, les draps, les rideaux, les revêtements de canapé et même certains cosmétiques en contiennent. Même si son niveau ne doit pas dépasser 100 ppm (partie par million) soit 100mg/kg de tissu, ce qui est très peu, il n'en reste pas moins nocif, même en faible quantité. Enfin, contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce sont les vêtements à base de coton qui sont le plus exposés à ce type de traitement. Comme quoi les fibres naturelles ne sont pas toujours les plus saines pour notre santé ! 
Penderie vêtements Bio - ArteCita ecofashion
  • Le formaldéhyde c'est quoi ?
Dans la nature, le formaldéhyde est connu pour être un gaz incolore, âcre et irritant, avec la particularité de désinfecter. Plus connu sous le nom de formol, dans la vie de tous les jours, on le retrouve généralement dans les produits pharmaceutiques, les cosmétiques, les textiles, l'horticulture et même dans les lingettes de nettoyage. Il est également un polluant de l'air puisqu'il s'évapore des produits qui le contiennent. Résultat, même l'atmosphère de notre maison peut en contenir. 
Dressing vêtements Bio - ArteCita ecofashion
  • Le formaldéhyde a quel effet sur notre organisme ? 
Etant un gaz volatil, le formaldéhyde atteint facilement les yeux et le nez, ce qui peut provoquer des irritations. Avec des expositions répétées, l'individu peut développer de l'asthme ou des allergies, voire même, à long terme un cancer du nasopharynx par exemple. Lorsqu'il est en contact avec la peau, il peut également déclencher des réactions allergiques, de l'eczéma et des inflammations de la peau dûs à une dermite de contact. 
Mode bio - ArteCita ecofashion
  • Comment lutter contre la pollution du formaldéhyde ? 
Il existe certaines plantes dé-polluantes qui sont relativement efficaces pour éliminer le formaldéhyde contenu dans l'air. Le chlorophytum, cette plante verte à feuillage très décoratif, par exemple, vient à bout de 86% du formaldéhyde de l'air d'une pièce en 24 heures. Pour ce qui est du textile, pensez à toujours laver les vêtements neufs avant de les porter. Privilégiez les vêtements en coton bio qui ne subissent pas ce traitement : c'est pourquoi ArteCita, très soucieux de ce problème ne propose que des vêtements en coton bio.
Magasin vêtements bio - ArteCita ecofashion
  • La labellisation un espoir pour lutter contre l'exposition aveugle ?
En France il n'existe pas encore de réglementation grand public sur le formaldéhyde. Les consommateurs sont donc souvent amenés à être exposés, sans même le savoir. Si certains de nos pays voisins, comme l'Allemagne, exigent des messages indiquant au consommateur la présence de ces polluants dans les fibres, chez nous, on est encore une fois en retard ! Cependant le label OEKO-TEX est en essai, afin d'indiquer si les produits textiles ont été exposés à des substances chimiques dangereuses. Les fils, le tissu et même les vêtements pourront donc obtenir cette mention s'ils n'ont pas été exposés aux produits polluants tels que le formaldéhyde. 
tshirt bio - ArteCita ecofashion

Vous l'aurez donc compris, laver son vêtement après l'avoir acheté est indispensable pour se protéger des produits toxiques qu'il contient. En effet, le formaldéhyde n'est pas le seul à pouvoir se retrouver dans les fibres textiles. Des perturbateurs endocriniens, des colorants et même des métaux lourds peuvent s'y glisser. Si un article au sujet de leur impact sur la santé vous intéresse, l'équipe d'ArteCita se fera un plaisir de vous l'écrire !

Retrouvez-nous vite sur ArteCita : Mode Bio & Déco Joyeuses - Positive Lifestyle!

Et vous, aviez-vous remarqué que les vêtements étaient infroissables en magasin ? Que pensez-vous de cette exposition à des produits polluants ? 

À bientôt

2 commentaires

Ecrire un commentaire

Laura de BBxMarmotte

Je n’étais pas du tout au courant ! Je ne sais pas si en Pologne c’est mentionné, mais je regarderais dorénavant ^^ Merci pour ces infos !

Caetera Moda

Punaise je n’étais pas au courant c’est de la folie ! Je partage ça de suite !

xx

www.caetera-moda.blogspot.com

Ecrire un commentaire

Les commentaires sont modérés